La manipulation et le transport des matières dangereuses sont soumis à une réglementation stricte. Notamment une réglementation établie sous un ensemble de procédures visant à garantir la sécurité. Il va sans dire que les ouvriers responsables de ces tâches devront suivre des formations et des protocoles stricts. Car leur sécurité, d’autrui, ainsi que de l’environnement en dépend. Voici donc quelques notions essentielles à savoir à ce sujet.

Qu’est-ce qu’on entend par matières dangereuses ?

Pour réaliser un travail optimal, il est important de comprendre, tout d’abord, quels sont ces éléments. Les matières et substances dangereuses correspondent à tout produit chimique qui représente un risque. Déjà un risque pour la santé, la sécurité ou le bien-être des personnes et des animaux. Ces produits sont généralement classés en 9 classes, selon les risques qu’ils présentent :

  • Explosifs
  • Gaz
  • Liquides inflammables
  • Solides inflammables
  • Substances comburantes et peroxydes organiques
  • Substances toxiques et infectieuses
  • Substances radioactives
  • Substances corrosives
  • Autres substances et objets dangereux

Ces 9 catégories sont identifiables visuellement selon une signalétique universelle qui combine couleurs, symboles et chiffres. Elles devront aussi être contenues dans des contenants spécifiques, comme ceux disponibles chez Protecto. Des contenants toujours équipés d’une signalétique indiquant leur classification et sous-type de substance.

Quels sont les protocoles de gestion à considérer ?

Chaque employeur sera responsable d’informer et de former les employés qui administrent ou manipulent ce type de matière. De plus, ils doivent assurer le respect des protocoles de sécurité, superviser et gérer les étapes prévues dans les procédures. Ces protocoles comprennent des spécifications de sécurité pour les travailleurs et les installations. Y compris des dispositions pour l’inventaire et l’élimination des substances périmées. Certaines directives principales sont à considérer :

  • Les ouvriers chargés de leur manipulation doivent utiliser des équipements de protection individuelle (ÉPI). Des équipements qui devront être recommandés par le fabricant des substances.
  • Les ouvriers devront aussi être au courant des plans d’urgence. Des plans qui comprendront les numéros de téléphone d’urgence et les premières mesures à prendre dans de telles situations.
  • Tous les travailleurs doivent se nettoyer après avoir manipulé des produits chimiques.
  • Il doit aussi y avoir un registre qui enregistre l’entrée et le stockage des substances.
  • Les zones de stockage doivent être surveillées en permanence par les responsables.
  • Ces zones doivent être correctement marquées et délimitées. Et leur utilisation doit être exclusivement destinée au stockage de substances.
  • Tous les matériaux doivent être stockés conformément à leurs exigences techniques et de compatibilité.
  • Il est recommandé de vérifier constamment l’état des conteneurs, des étagères et du sol de la zone de stockage.

En ce qui concerne l’élimination des matières dangereuses, il existe également quelques protocoles à respecter :

  • Celles qui ont dépassé leur date de péremption ou qui n’ont pas d’étiquette doivent être éliminées comme des déchets périmés.
  • Pour les substances stockées plus de 5 ans, une évaluation des conditions de stockage et du contenant doit être réalisée. Cela est essentiel afin d’autoriser leur continuité ou de déterminer leur élimination.