Les glissières contribuent à la précision d’une machine-outil et optimisent également ses performances et sa longévité. Il en existe de plusieurs sortes, chacune répondant aux attentes spécifiques des industriels.

Des guidages aux propriétés diverses

Parmi les styles de glissières les plus courants, on distingue les systèmes à contact direct, ceux qui sont hydrostatiques et enfin ceux qui comportent des éléments roulants. Un système de guidage efficace doit fonctionner avec une extrême précision, sans défaut de serrage entre deux pièces. Ces dispositifs seront aussi rigides et capables de supporter des charges statiques ou dynamiques lourdes. Ils ont en outre l’obligation d’avoir de bonnes qualités d’amortissement et une grande résistance à la dislocation. De tels mécanismes, étanches et faciles à monter, sont disponibles sur www.sigea.com. Le système de guidage le mieux adapté au respect de toutes ces exigences fonctionne grâce à des éléments roulants. Cette technique convient à de nombreuses applications, dans tous les secteurs d’activités. Elle est installée sur la plupart des machines-outils.

Une évolution permanente des dispositifs

Un guidage linéaire correspond de nos jours à un large choix d’articles et de dispositifs performants. Parmi les systèmes de guidage roulants, on différencie les systèmes à billes des dispositifs à rouleaux. Tous ces roulements guident un montage en rotation mais leurs caractéristiques ne sont pas forcément les mêmes en tous points. En plus d’une évolution technologique, ces mécanismes ont connu une amélioration au niveau de l’encombrement au fil du temps. A cet égard, les systèmes linéaires (qu’ils soient à course limitée ou illimitée) ont désormais des atouts notables concernant la charge statique qu’ils peuvent supporter. Leur rigidité a également été revue à la hausse. Ces nouveaux dispositifs ont aussi l’avantage d’être économes en lubrifiant. Les prouesses techniques de ces roulements les rendent plus puissants et plus précis.

Des articles de qualité optimale

Un guidage linéaire est constitué de modules qui s’assemblent et le tout doit fonctionner le plus silencieusement possible. Les composants mécaniques de ce dispositif sont variés. En fonction des champs d’utilisation d’un guidage linéaire, ce dernier comporte différentes pièces, à commencer par des rails. Le mécanisme nécessite aussi des billes qui rouleront sur les rails, des axes, une coulisse ainsi que des vis. Quand l’un ou l’autre de ces éléments est défaillant, les machines-outils risquent de tomber en panne assez vite. En choisissant des articles et dispositifs de guidage modernes et bien étudiés, les industriels diminuent les interventions de maintenance sur leur matériel. Ce dernier fonctionne de manière plus fluide, résiste à la corrosion et dure plus longtemps. Ces pièces technologiques conviennent à de très nombreux moteurs.